Blog

Le livre "Faire évoluer les esprits" d'Howard Gardner répond à la question "qu'est-ce qu'une idée?" à l'aide d'exemples percutants. Un vrai coup de coeur!

Lecture : Faire évoluer les esprits

Postimage Gardner

Il arrive parfois, au cours des animations du Brainstorming IDEAL, que l’explication de la première règle (des Idées uniquement) déclenche cette question toute simple de la part d’un des participants : « Qu’est-ce qu’une idée ? » Nous avons pris l’habitude, au sein d’Act One, de répondre tout aussi simplement « Une idée est une réponse à la question ». C’est un raccourci très efficace en animation, mais il y a bien plus à dire…

C’est ce qu’entreprend Howard Gardner, l’inventeur de la Théorie des Intelligences Multiples, dans son ouvrage « Faire Evoluer les Esprits » (Changing Minds dans l’édition d’origine). Car avant de changer les idées, encore faut-il les comprendre.

Une idée est un concept, une histoire, une théorie ou une compétence, nous apprend Howard Gardner. Ainsi nous reconnaissons l’orage à ses caractéristiques visuelles (les éclairs) et sonores (le tonnerre), même si nous n’avions jamais vécu cet orage en particulier. C’est le concept. Les histoires suivent rapidement, faites de loups-garous ou de légendes urbaines sur l’ami d’un ami, foudroyé dans sa voiture et miraculeusement indemne. La théorie nous apprend que le champ magnétique résultant des frictions dans l’atmosphère ouvre une brèche dans laquelle s’engouffrent les rayonnements cosmiques pour former les éclairs (Hé oui !). La compétence consiste tout naturellement à ne pas se retrouver en dessous, contrairement à l’ami d’un ami…

Illustré par de nombreux exemples à la fois drôles et limpides, avec une mention spéciale pour la stratégie des buveurs de bière dans un pub (!), l’ouvrage nous entraine alors dans la voie de l’évolution et du changement des idées. Et démontre que les processus de transformation de nos pensées sont toujours graduels et progressifs, y compris lorsque nous avons le sentiment d’un changement brutal, d’une « révélation » : celle-ci s’est en fait lentement formée au cours du temps avant d’éclore dans notre esprit. Comme deux amis se séparent peu à peu et réalisent soudainement un jour qu’ils ne sont plus amis, où encore comme la conscience écologique s’est construite durant des décennies avant d’occuper l’avant-scène médiatique. Et ce changement s’opère bien entendu à quatre niveaux : les concepts, les histoires, les théories et les compétences.

Un ouvrage passionnant à chaque page, rédigé par l’un des grands maîtres des mécanismes de l’intelligence, que nous recommandons très fortement à tous ceux qui souhaitent d’une façon ou d’une autre influencer le cours des pensées. Les leurs ou celles des autres…

  1. LunedeSableLunedeSable01-14-2010

    Cet ouvrage a l’air passionnant. La catégorisation des idées fait écho à nos formations à la prise de parole devant les média. Pour retenir l’attention de l’audience et rester dans les mémoires, les messages doivent avoir des composantes multiples: dans la forme, le concept est clair, les exemples frappants (drôles, originaux…). Sur le fond, la démonstration est solide (la théorie), et il apporte un plus à l’auditeur, une compétence qui peut-être d’ordre culturel (une extension du savoir) ou technique.
    L’ensemble de ces éléments permet la compréhension, l’intégration et la rediffusion du message. Cette base est la graine qui permet l’échange, l’évolution des discours, car ce qui est retranscrit par l’auditeur n’est pas l’aboutissement du processus de communication, mais le début du progrès.

Leave a Reply