Méthode

Henry Ford expliqua un jour à un journaliste : « Si j’avais demandé aux gens ce qu’ils voulaient, ils m’auraient dit des chevaux plus rapides ! »

L’innovation n’était pas, pour lui, le prolongement des tendances de son époque, mais le résultat d’une démarche volontariste guidée par un rêve. Et lorsqu’il entreprit de réaliser ce rêve, il ne se limita pas à la dimension technique mais réinventa aussi les pratiques industrielles, managériales et commerciales qui formèrent l’écosystème du Fordisme.

Ces principes sont toujours d’actualité et au cœur de la démarche d’Act One :

  • Ce que nous observons aujourd’hui – concurrence, benchmarks, etc. – est le résultat d’idées qui datent d’hier et qui seront dépassées demain.
  • Il est à la fois plus motivant et plus efficace de partir d’un rêve et d’intégrer les contraintes que de partir de l’existant et de l’améliorer.
  • Ces rêves ont néanmoins besoin d’un écosystème solide pour devenir des projets concrets : Un sens, une organisation, des ressources et du temps.

En apprenant des entreprises innovantes, des recherches académiques et de notre propre expérience acquise au fil des ans, nous avons défini une méthode permettant à nos clients de maîtriser l’innovation en intégrant ces principes. Voici comment :

LA RESPIRATION CRÉATIVE

La capacité d’innovation repose à la base sur une saine respiration de l’intelligence, alternant une phase d’imagination pour inventer de nombreuses solutions et une phase de rationalisation pour choisir et concrétiser les plus pertinentes. Ces deux temps ont été nommés par le psychologue américain Joy Paul Guilford divergence et convergence.


La Divergence

  • Repose sur l’imagination
  • Ouvre le champ des possibles
  • Permet de proposer

La Convergence

  • Repose sur l’analyse
  • Synthétise et sélectionne
  • Permet de décider

Cette articulation est la respiration de notre intelligence, sans laquelle nous risquons de « suffoquer » en jugeant constamment nos idées et celles des autres dès leur apparition.

MANAGER L’INNOVATION EN TROIS TEMPS

De même que nous ne respirons pas une seule fois pour toute notre vie, l’articulation entre divergence et convergence doit être conduite à plusieurs reprises au cours d’une démarche d’innovation. Nous distinguons trois étapes, qui ont chacune leurs méthodes et leurs livrables : Les Phases Enjeux, Idées et Actions.

Enjeux : voir loin

  • Explorer l’environnement du sujet
  • Formuler un défi et des objectifs
  • Définir des critères de sélection

La Phase Enjeux permet, comme son nom l’indique, de bien définir les enjeux de la démarche d’innovation et notamment le défi à relever, les objectifs à atteindre et les critères qui permettront d’améliorer puis de choisir les solutions.

Par exemple, un client dans le secteur de la distribution nous demande « Comment faire mieux en matière de promotions que notre opération 100% remboursé ? ». Les questions s’orientent rapidement sur ce qui est remboursé, quel que soit le montant. Le défi est alors reformulé par le groupe et devient « Comment fidéliser nos clients sur leurs passions ? ». Un sujet très différent, et qui ouvre une véritable autoroute aux idées neuves !

Voici une courte séquence vidéo de méthodes pour stimuler la curiosité en Phase Enjeux.

Idées : penser large

  • Proposer des solutions innovantes
  • Révéler leur potentiel et leurs limites
  • Sélectionner les plus prometteuses

La Phase Idées a pour but de proposer des réponses innovantes aux enjeux formulés et de les approfondir pour exploiter tout leur potentiel.

En reprenant l’exemple de l’étape précédente, l’analyse des achats enregistrés sur la carte de fidélité permet d’identifier des profils liés aux passions de chaque client et de proposer l’adhésion à un club beauté, bricolage, animaux domestiques, etc. Mais il est possible aussi de confier des autocollants à l’entrée des magasins pour que chaque client décide par lui-même quel produit il souhaite promotionner. Toutes les pistes doivent être envisagées !

Voici deux vidéo illustrant cette étape. La première met en scène le Brainstorming, très utile pour explorer les propositions spontanées. La seconde montre comment concevoir des solutions plus originales grâce au principe de l’analogie.


La Phase Idée : Brainstorming


La Phase Idée : Analogies

Actions : avancer vite

  • Évaluer la faisabilité et les risques
  • Conquérir des alliés pérennes
  • Planifier la réalisation et le suivi

La Phase Actions consiste enfin à préparer la mise en œuvre des idées, afin que ce ne soient pas les contraintes qui dictent le choix mais l’imagination qui transforme ces contraintes en opportunités.

En reprenant l’exemple des opérations promotionnelles, le projet des autocollants nécessite une importante modification des logiciels des caisses. Une contrainte qui pourrait faire abandonner notre client… mais aussi une opportunité unique de breveter cette modification et de s’assurer ainsi que l’opération ne sera pas copiée par les concurrents !

Voici une dernière séquence vidéo pour illustrer la Phase Actions avec l’utilisation de notre jeu Symbolik.

Chaque étape permet enfin de présenter l’avancement de la démarche aux décideurs et de les rassurer sur la maîtrise des idées générées. Ils peuvent en effet intervenir successivement sur la formulation du défi, le choix des pistes prometteuses ou la construction des plans d’action et s’assurer ainsi de la bonne intégration des propositions au sein de leur stratégie.

LA MÉTHODOLOGIE « CRÉER »

Nous avons enfin décomposé ce processus en cinq phases pour des projets de grande envergure ou dont les enjeux nécessitent une approche plus pointue. Celles-ci sont facilement mémorisables grâce à l’acronyme « CREER » : Comprendre, Rêver, Élaborer, Évaluer et Réaliser.

Ces étapes sont reprises dans l’ouvrage Multipliez vos Idées de Brice Challamel aux éditions Dunod et enseignées à Sciences-Po Paris et au MBA d’HEC par nos équipes.