Blog

Glossaire : Les bons mots de l’innovation

Les mots que nous employons façonnent notre pensée et donc notre vision du monde. Or certains d’entre eux sont récents et donc sujets à de nombreuses interprétations. Par exemple, le mot créativité n’existe que depuis 1965. Il n’est pas étonnant dans ces conditions qu’il soit employé de tant de façons différentes, et parfois même de manière péjorative.

Le mot innovation lui-même est devenu synonyme de « technologie », alors qu’il décrit à la fois un mode de pensée (l’innovation) et un résultat concret (une innovation) dans de très nombreux domaines, allant de l’art à la politique en passant par le management.

Aussi prenons le temps de réfléchir ensemble à quelques mots, si souvent utiles et dont les définitions nous sont si souvent demandées. Ce glossaire n’a pas la prétention de détenir la vérité, et n’est surtout pas un dictionnaire. Mais quelques mots pour en découvrir d’autres… N’hésitez pas à nous en proposer ou à nous en demander d’autres, car rien ne nous plaît plus au sein d’Act One qu’un bon mot ! 😉

Analogie

L’analogie est la faculté de transposer sa réflexion d’un monde à un autre. C’est le mécanisme par lequel Léonard de Vinci s’inspire des oiseaux pour imaginer des machines volantes, mais qui permet aussi à une société cosmétique de vendre ses produits « comme des petits pains »…

Brainstorming

Le brainstorming a été inventé dans les années 1930 par le publicitaire Alex Osborn. C’est le plus connu et le plus méconnu des exercices de créativité. Il consiste essentiellement à n’émettre que des idées et à différer le jugement.

Collaboration

L’innovation collaborative est souvent évoquée en référence au modèle des agences de publicité ou des bureaux d’études, au sein desquels de petites équipes produisent par échange de perspective et de ressources de nouveaux concepts. Elle repose sur la conception d’idées à plusieurs, de manière centralisée et dans le cadre d’une approche projet de moyen ou long terme.

Convergence

Définie par l’universitaire américain Guilford, la convergence repose sur l’analyse et permet de canaliser et de choisir. Elle s’applique aussi bien aux questions, qu’aux idées ou à leur mise en œuvre.

Créativité

La créativité est la faculté individuelle ou collective de générer de nouveaux concepts. Contrairement aux idées reçues, la créativité n’est pas réservée à une élite disposant d’un don mais accessible à tous par l’apprentissage au même titre que le langage ou la natation.

Critère

Critère vient du grec « krinein » signifiant « tamiser le grain » et par extension « juger, discerner ». Après une phase de productions d’idées, les critères servent à classer, à sélectionner, et à améliorer les plus prometteuses.

Défi

Le défi est un sujet d’innovation à la frontière entre le possible et l’impossible. Point de départ d’une problématique, il garantit l’originalité des idées.

Divergence

Définie par l’universitaire américain Guilford, la divergence repose sur l’imagination et permet d’ouvrir le champ des possibles. Elle s’applique aussi bien aux questions, qu’aux idées ou à leur mise en œuvre.

Empathie

L’empathie est la faculté à déplacer son point de vue afin de changer de perspective sur un sujet. C’est le mécanisme par lequel nous nous posons la question «Que ferait-il à ma place ?».

Flexibilité

La flexibilité caractérise une suite de propositions de natures différentes, par opposition à la fluidité. Elle est illustrée par le passage de l’éclairage au gaz à l’ampoule électrique.

Fluidité

La fluidité caractérise une suite de propositions de même nature, par opposition à la flexibilité. Elle est illustrée par l’invention d’ampoules électriques colorées, à basse consommation, en forme de flammes, à vis ou à surface dépolie…

Innovation

L’innovation est à la fois un processus et un résultat, comme tous les mots finissant en «-tion». Le management de l’innovation permet d’assurer la maîtrise de ce processus et d’en garantir le résultat.

Objectifs

Les objectifs sont des éléments factuels et mesurables. Au sein de la problématique, ils fixent les résultats à atteindre et permettent de mesurer la réussite ou l’échec d’un projet.

Participation

L’innovation participative est souvent évoquée en référence aux modèles japonais (mise en place d’une politique de consultation des villages au XVIII° siècle) ou anglo-saxon (système de suggestion dans les chantiers navals écossais dès 1820). Incarnée en France par Michelin, la participation repose sur la mise en commun des idées de chacun, de manière décentralisée et avec un cycle de traitement très court.

Problématique

La problématique permet de passer d’une question initiale à un sujet d’innovation en précisant trois points : le défi, les objectifs et les critères.

Leave a Reply