Blog

Deux méthodes d’animation pour des propositions concrètes

Transformer Des Rêves En Propositions Concrètes2

Vous avez la lourde et noble charge d’animer un workshop d’innovation ou un atelier de créativité.

Trop content de voir vos participants prendre la parole (vous aviez peur qu’ils manquent d’idées) et s’emparer du sujet (vous aviez peur qu’ils ne soient pas intéressés), vous bénissez votre chance, notez scrupuleusement tout ce qui est dit, priant intérieurement pour que ce flot de propositions ne tarisse jamais.

Vous finissez votre session avec des participants comblés et de nombreuses pages bien remplies. Vous comptez le nombre de propositions. Vous vous sentez rassuré : vous avez produit. Mais quand vous vous attelez à la restitution, vous réalisez avec horreur que vous n’avez…rien ! Tout ce que vous détenez, c’est une liste de vœux.

Le blues de l’animateur à la lecture des premières idées

Imaginons que vous êtes une marque de prêt-à-porter et que vous réfléchissez à un nouveau concept de magasin.

Vous avez collecté une multitude de propositions : avoir un univers qui s’adapte au client et non l’inverse, mettre en place un parcours personnalisé dans chaque boutique, établir un lien spécifique avec chaque client et interagir avec lui, virtualiser l’essayage, lancer des vitrines interactives, interpeller le client dans la rue pour le faire entrer, etc.

Mais quand ceci a été dit, savez-vous ce que vous devez accomplir ? Pouvez-vous identifier un concept prometteur ? Non. Car ce que vous avez collecté, ce sont des souhaits et il vous manque le chemin pour les atteindre.

Passer d’une liste de vœux à des propositions concrètes

  • La question : Concrètement comment ? que vous pouvez décliner en « Par exemple ? » ou encore « A quoi cela ressemblerait-il ? ». Par exemple, à la proposition « Avoir univers qui s’adapte au client et non l’inverse », dégainez un « Concrètement comment ? ». Vous obtiendrez peut être : « Donner à nos clientes une carte sur laquelle figurent leurs mensurations et le style qu’elles recherchent. Leur proposer de badger cette carte sur une borne à l’entrée du magasin pour obtenir une fiche avec des propositions de vêtements, de tenues et leur emplacement ». Relancez : « Quoi d’autre ? »
  • La liste de dix. Par exemple en demandant aux participants de « Lister dix façons d’interpeler le client dans la rue pour lui donner envie d’entrer dans le magasin. « La liste de dix » permet de concrétiser les propositions et d’aller au-delà des idées d’avance sur n’importe quel sujet. Difficile d’enchaîner dix banalités !

Ne vous alarmez pas si vos participants ne répondent pas du tac au tac à la question « Concrètement comment ? » ou si la liste de dix s’essouffle au numéro cinq. Car imaginer concrètement comment atteindre un but n’est pas facile.

Tenez bon ! Donnez-leur si besoin trois minutes pour réfléchir individuellement à ce qui pourrait être fait. Mais ne les lâchez jamais tant qu’ils n’ont pas exprimé comment réaliser leurs rêves. Car votre enjeu est là : faire que leurs rêves deviennent réalité !

Leave a Reply